NOS FONDS D'ATELIER

0
tableaux
0
carnets
0
matrices
0
oeuvres sur papier
0
sculptures
0
documents d'archives

DERNIERE MINUTE

Suivez en direct l’aménagement intérieur du bâtiment de la Grand-Rue à St-Maurice

LE MONTAGE DES STRUCTURES D’ACCUEIL

Ces deux dernières semaines, dans les immeubles de la fondation, à St-Maurice, une activité fébrile s’est développée autour du montage des « structures d’accueil ».

Non, il ne s’agit pas (encore ?) d’accueillir les enfants des nombreux bénévoles œuvrant en faveur de la fondation ! Par structures d’accueil, selon les termes de Walter Tschopp, le conservateur de la FAA, il faut entendre les étagères sur lesquelles seront entreposés les fonds d’artiste, dans la douzaine de salles où ils seront précieusement conservés.

Bernard et Laurent Woeffray, ainsi que le soussigné, ont ainsi créé 155 mètres linéaires de rayonnages métalliques, venus tout spécialement par camion de Belgique.

Un travail d’envergure, consistant, à grands coups de maillets, à construire des montants de près de 2m.50 – à scier parfois, selon la hauteur des plafonds inégaux des vieilles bâtisses -, puis à les faire tenir grâce des rayonnages de 90 ou de 120 cm., placés de manière à recevoir des œuvres de hauteurs différentes.

Trois jours d’un labeur assourdissant !

Jacques Laurent

Un écrin pour des œuvres
romandes en Agaune

60 artistes mis en valeur à Saint-Maurice

ACTUALITÉ

les anniversaires du mois

9 juin

René Guignard, peintre et enseignant

Né en 1937 à Lausanne, René Guignard, peintre et dessinateur, suit dans un premier temps un apprentissage d’héliograveur, puis fréquente l’École des Beaux-Arts de sa ville natale. Il est lauréat de la Fondation Kiefer Hablitzel en 1962 et 1969, ainsi que de la bourse Alice Bailly en 1969 également. Il dédie une grande partie de sa carrière à l’enseignement : de 1972 à 1985, il sera professeur de dessin et techniques graphiques à l’École secondaire et au Gymnase de Bulle. De 1982 à 2002, il assumera la fonction de lecteur à l’Université de Berne. Par ailleurs, il organisera des séminaires dans plusieurs musées de Suisse et d’Europe.
Les débuts de sa production picturale sont marqués par une peinture aux sujets principalement abstraits, réalisés en grands formats. Dès 1995, l’artiste revient à la figuration, séjournant régulièrement en Bretagne, dans le Morbihan, où il s’inspire de paysages marins et naturels pour concevoir des compositions donnant à voir des scénettes du quotidien, habitées par des figures humaines.

Coup de dés – 2007 – papier marouflé sur bois – env. 55×40 cm.

Raphaël Ose

2 juin

Violette Diserens, peintre de paysages

Née à Lausanne le 2 juin 1888, Violette Diserens est une artiste peintre et graveuse s’illustrant principalement dans les paysages et les sujets figuratifs. Elle intègre en 1902 l’École de dessin de Lausanne, puis en 1907, part à Paris et rentre dans la célèbre Académie Julian. Parallèlement, Violette Diserens fréquente l’École des Beaux-arts de Paris et les galeries du Musée du Louvre pour y dessiner.

A son retour en 1914, elle commence la pratique de l’eau-forte à laquelle elle accordera une grande importance durant toute sa carrière. De 1917 à 1923, elle enseigne à l’École d’art de Lausanne puis à l’École de dessin et d’art appliqué de 1923 à 1925. Le plus grande partie de sa carrière, Violette Diserens sera professeure au sein de cette école; elle s’engagera aussi dans la Société suisse des femmes peintres, sculpteurs et décorateurs dès 1919, dont elle sera présidente de la section vaudoise de 1923 à 1934.

Sa production est essentiellement composée de paysages. Dès le début de sa carrière, elle s’affranchit d’un style académique pour laisser place à un art figuratif accompagné d’un travail sur les couleurs. L’artiste peint aussi des paysages urbains et industriels, parfois habités de figures humaines.

Violette Diserens s’éteint en 1965 à Echandens en laissant derrière elle, une production peinte et gravée importante.

Figure –  non datée – huile sur toile – 55 x 34 cm

Raphaël Ose

Projet culturel romand

Le “quartier de la FAA”

Après l’acquisition par la Fondation Ateliers d’Artiste (FAA) le 1er janvier 2018 des magnifiques bâtiments historiques de la Grand-Rue 74 à 78 à St-Maurice, la Fondation a préparé un projet de rénovation d’envergure en 5 étapes.

La 1ère étape de la rénovation des bâtiments de la FAA, à St-Maurice, est achevée.

En juillet 2018, la FAA déposait auprès des services cantonaux compétents un projet de rénovation, ainsi qu’une demande de mise sous protection des bâtiments de la Grand-Rue 74, 76 et 78, à St-Maurice. Des bâtiments que la FAA avait acquis au début de la même année.

La cour intérieure, peut-être un jour, une cafétéria !

Fin 2019, avec l’appui de la Confédération, du canton du Valais, de la commune de St-Maurice, de la Loterie Romande, des fondations Göhner et UBS, ainsi qu’avec le soutien de donateurs privés, membres ou non des AmisFAA, le financement nécessaire à cette première phase de rénovation, soit 1’270’000.- francs, était réuni.

Une planification perturbée, mais respectée

L’une des nombreuses salles qui abriteront les “structures d’accueil” des fonds d’artiste

Malgré les entraves des mesures sanitaires dues à la période et les incontournables surprises d’un chantier de rénovation de plusieurs vieilles maisons, les travaux se sont achevés fin 2020, selon la planification. La surveillance de Daniel Crittin, ingénieur et directeur des travaux, le soutien de Laurent Grichting, architecte en charge des Monuments historiques du Bas-Valais, les conseils de l’architecte scénographe Jeanne de Bussac, ainsi que l’engagement de deux membres de la FAA ont permis cet exploit ; pas moins de douze entreprises sont intervenues et six rapports d’experts ont été nécessaires pour satisfaire aux exigences de la préservation du caractère historique des bâtiments.

L’extension des locaux de la FAA, une chance

La grande salle d’exposition : les points forts des fonds d’artiste seront à voir dès le 12 novembre 2021

En janvier 2019, la FAA a de plus eu l’occasion d’acquérir, grâce à la Fondation Ishana, le bâtiment de la Grand-Rue 80, jouxtant les trois autres immeubles. Une extension des lieux d’exposition et d’entreposage est ainsi devenue réalité.

La petite salle d’exposition : une deuxième occasion d’accrocher

La FAA est fière de cette réalisation et reconnaissante à tous les mécènes, entreprises et professionnels qui, chacun selon ses compétences, a contribué à la réussite de cette rénovation. À mi-juin, la fondation inaugurera officiellement les locaux en présence de ses mécènes, publics et privés; à mi-novembre, une première exposition des points forts de la soixantaine de fonds d’artiste sera proposée au public.

Jacques Laurent

NB : Les photos ont été réalisées par le Studio Clin d’œil, à St-Maurice.

ÉVÉNEMENTS

Un coup de chapeau à ...

… Anne Bellmann-Pahud et Jean-François Pahud pour la remise du fond Emile Pahud

Fin mars, la FAA a eu le privilège de recevoir le fonds d’artiste d’Émile Pahud. Une belle collection…

La remise du fonds Émile Pahud : à gauche,
Jean Menthonnex, Président de la FAA, à droite, Jean-François Pahud, fils de l’artiste.

… La FAA qui offre six Pierre-Humbert au MBAL

Le 30 mars, le Musée des Beaux-Arts du Locle (MBAL) était en déplacement à St-Maurice …

… La commune de Saint-Gingolph pour son parcours pictural qui met en lumière la châtaigneraire  historique …

DONNER, ACQUÉRIR ET SOUTENIR

DONNER UN FONDS D’ATELIER

Nous accueillons volontiers de nouveaux fonds d’atelier

ACQUÉRIR UNE ŒUVRE

La Fondation donne la possibilité d’acheter des œuvres.

SOUTENIR LA FONDATION

Pour faire face à ses nombreux défis, la Fondation compte sur votre soutien.

MAIS ENCORE ...

LA FONDATION RECRUTE

Suite au fulgurant développement des activités de la Fondation, le Conseil de Fondation recherche activement des bénévoles attirés par l’art et désireux d’apporter une importante contribution au fonctionnement de la Fondation.

Le poste de webmaster est à repourvoir le plus rapidement possible.
Intéressé.e ?

NOS MÉCÈNES

Suite à l’appel de fonds en automne 2018 pour le financement de la 1ère étape des travaux, la Fondation a reçu un soutien substantiel de 

Grâce à la générosité de nombreux contributeurs, le montant requis pour la 1ère étape de CHF 1’270’000.- a été atteint.

 La Fondation adresse à tous sa reconnaissance pour leur soutien et leur confiance.

CARNET NOIR

Gérald Comtesse, ancien président de l’Association des Amis de la Fondation Ateliers d’Artiste nous a quitté.