VOÏTA Denise – Arbres
VOÏTA Denise – Composition
VOÏTA Denise – Dessin – fusain sur papier
VOÏTA Denise – Composition
VOÏTA Denise – Bleu-blanc – 1968 – tapisserie
VOÏTA Denise – Déployé
VOÏTA Denise – VII hommage à Marie-Eutchy – collages sur papier
VOÏTA Denise – La Ville délivrée – 1976 – gravure sur papier
VOÏTA Denise – Composition végétale – 1969
previous arrow
VOÏTA Denise - Arbres
VOÏTA Denise - Composition
VOÏTA Denise - Dessin - fusain sur papier
VOÏTA Denise - Composition
VOÏTA Denise - Bleu-blanc - 1968 - tapisserie
VOÏTA Denise - Déployé
VOÏTA Denise - VII hommage à Marie-Eutchy - collages sur papier
VOÏTA Denise - La Ville délivrée - 1976 - gravure sur papier
VOÏTA Denise - Composition végétale - 1969
previous arrow
next arrow
next arrow
 

VOÏTA Denise

1928 Marsens – 2008 Lausanne

Peintre, dessinatrice, lithographe, créatrice de tapisseries

Née en 1928, Denise Voïta grandit à Marsens et et se forme comme institutrice à l’École normale des sœurs de Sainte-Croix à Bulle. Elle se forme ensuite comme institutrice, avant d’entreprendre des études d’art à l’École de Dessin et d’Arts appliqués de Lausanne. Malgré les réticences de son père vis-à-vis d’une carrière artistique elle s’oriente vers une formation en atelier, auprès d’artistes tel que Pietro Sarto. Elle se pratique de nombreuses techniques comme la peinture, le dessin ou encore la tapisserie. Parmi elles, le dessin est sa préférée. Cela se voit dans son coup de crayon sur la pierre qui se rapproche tant d celui des dessins originaux qu’il devient difficile de discerner l’un de l’autre. Sa passion de la littérature et son éducation religieuse se reflètent dans les titres à résonance poétique mystico-religieuse de ses œuvres abstraites. En plus de ses expositions personnelles, Voïta s’investit dans les sociétés artistiques romandes, cofondant en 1967 le Groupe des Cartonniers-lissiers. Elle participe ainsi à nombre d’expositions collectives. La reconnaissance de son talent est attestée par la critique d’art, de même que par les nombreuses distinctions qu’elle reçoit durant sa carrière, dont trois bourses fédérales et trois autres de fondations privées, , ou encore les deux rétrospectives organisées de son vivant. Elle décède en 2008 au moment de sa dernière exposition à Avenches.

FAA : 20 tableaux encadrés, 5 cartables de dessins, gravures et lithographies, une tapisserie haute-lisse donnés par sa soeur Marie-Madeleine Gremaud-Voïta.

Publication*

*SIKART Dictionnaire sur l’art en Suisse en ligne